23
Sep

Un doudou, est-ce vraiment important pour bébé ?

Pas encore d’enfant ou bientôt parents et vous vous étonnez de voir l’engouement et/ou l’inquiétude de vos amis proches pour le doudou de leur progéniture.

En fait, en spectateur non averti, vous découvrez un autre monde en les regardant. Un enfant est né et avec lui, évidemment, sa flopée de questions, d’habitudes nouvelles à prendre, de matériel à transporter, d’attitudes et de sujets de conversation.

Mais par-dessus tout, un enfant est né et la famille s’est agrandie, comptant le papa, la maman, bébé…et le doudou !!

Alors bien sûr, vous vous interrogez.

Moi future maman, vais-je être à ce point angoissée à l’idée de perdre la peluche de mon enfant ? Vais-je devoir en acheter 15 (un pour chaque pièce de la maison…au moins !) ?

Moi futur papa, serai-je à ce point inquiet qu’il me faudra placarder des avis de recherche dans tout le quartier si mon enfant n’a plus son doudou ?

Et finalement, au bout de cet étonnement, il y a une vraie question : le doudou est-il si important ? Est-il incontournable ? Peut-on s’en passer ? Tentons d’éclaircir tout cela.

Un doudou, qu’est-ce que c’est ?

L’objet en question peut prendre des formes diverses et variées : peluche, lange, couverture, vêtement fétiche (de bébé, de papa, de maman, si, si !), coussin, écharpe…

L’essentiel dira-t-on, c’est que c’est un élément doux, rassurant et confortable pour l’enfant.

A partir de quel âge ?

Dès avant la naissance de votre enfant, si ce n’est pas vous en tant que parent, ce sera la future mamie ou une amie, un collègue de travail ou une personne de votre entourage qui pourra acheter « le doudou ». Et en guise de cadeau de naissance, il est d’usage d’en offrir.
Vous aurez donc un possible flot de peluches diverses, de jolies poupées de tissu et autres animaux tout doux à disposition.

Cependant, si c’est réellement bébé qui choisit son doudou, ce n’est pas avant 6-7 mois qu’il manifestera sa préférence. Avant, bébé n’a pas la maturité pour attraper et décider. Il fait un avec sa maman et n’a pas besoin de reporter ses besoins sur un objet.

Passé ce cap, l’enfant faisant la différence entre sa propre personne et celle de sa mère, va s’opérer ce qu’on appelle la « crise de la séparation ».

Pour combler ce manque lorsque maman (ou papa) disparaît de sa vue, il reportera son attention et son besoin de câlins sur un objet qu’il choisira. C’est pour cette raison qu’on appelle le doudou un « objet transitionnel ».

Ça sert à quoi ?

Comme nous venons de le dire, à compter du huitième mois, l’enfant réalise que sa mère et lui ne font pas une seule et même personne. Se déclenche alors chez bébé une angoisse liée au fait qu’il se rend compte que sa maman n’est pas toujours avec lui.

Pour atténuer son désespoir, un objet particulier et rassurant prend sa place dans la famille. Il matérialise le calme et l’apaisement. Il symbolise le lien entre maman et lui. Il lui permet de passer des larmes à la consolation. Il est donc très utile en toutes circonstances de séparation : coucher, nounou, école, etc.

Peut-on s’en passer ?

Il me paraît très hasardeux de dire que « oui ». En réalité, tout dépend de l’enfant, de son choix d’objet transitionnel (ou pas) et de ses capacités à supporter les séparations.
Rien n’est écrit et établi et c’est au fur et à mesure de l’évolution de bébé que la place du doudou s’inscrira dans la famille…ou pas.

Comment gérer le doudou et jusqu’à quand ?

Bien sûr, face aux expériences que vous constatez ici et là, vous vous demandez comment vous réagirez lorsque votre enfant aura perdu sa peluche fétiche (s’il la perd, ce site pourra peut-être vous sauver) vous sauver, comment faire pour la laver (parce que oui, à un moment donné il faut bien passer le lapin ou le nounours à la machine !) sans essuyer des hurlements déchirants, etc.

Pour plus de détails sur la gestion de cet objet, je vous conseille vivement de faire un tour sur le blog Une Cuillère pour Doudou, lequel vous apportera de précieux conseils (sur le sujet comme sur bien d’autres).

Quant à la question de savoir jusqu’à quel âge votre progéniture « doit » avoir son doudou… il faut laisser du temps au temps et faire confiance à votre enfant. Libre à vous évidemment d’imposer quelques limites.

Ainsi lui permettre de prendre sa peluche préférée dans sa chambre ou sur le canapé « mais pas ailleurs » ou de limiter leur nombre…

Crédit photo : Flickr Sabyneveu

2 réponses à Un doudou, est-ce vraiment important pour bébé ?

  1. nin-nin, l'original dit :

    Très bon article !
    Le saviez vous : Le nin-nin est l’ancêtre du doudou !

  2. Merci d’avoir pris le temps de rédiger un article très complet.

    En réponse à votre question, « Peut-on s’en passer ?
    J’ai 38 ans, et mon doudou et toujours présent chez moi. Certes un peu usé, il ne ressemble plus à grand chose surement, mais je n’ai pas pu m’en débarrasser… Et je n’y oserai pas un bon moment.

    Fab.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *