01
Avr

La césarienne : Causes, déroulement et risques

Césarienne

La césarienne est une pratique chirurgicale pour sortir le bébé du ventre de la maman lorsque c’est dangereux ou impossible par voies basses.

Il ne faut pas paniquer car c’est une opération maîtrisée : plus de 20% des accouchements se font par césarienne en France.

La césarienne consiste ainsi à inciser le bas ventre au niveau de l’utérus pour sortir le bébé : c’est un accouchement par voie haute. La césarienne peut être décidée avant ou au cours de l’accouchement.

Les causes de la césarienne

Une pathologie de la mère peut nécessiter une césarienne :

  • Si son utérus est abîmé par exemple par une précédente intervention
  • Si la mère a des maladies cardiaques : il sera donc moins éprouvant pour elle d’accoucher par voie haute
  • Si sa tension artérielle est élevée
  • Si la mère a de l’herpès génital, pour ne pas infecter l’enfant

Une pathologie du fœtus peut aussi nécessiter une césarienne :

  • Si la taille du bébé par rapport à la taille du bassin de la mère est trop élevée (c’est la cause de 30% à 35% des césariennes)
  • Si la position du bébé dans le ventre de la maman rend l’accouchement par voies naturelles compliqué
  • Lors de la naissance de jumeaux

Le déroulement de la césarienne

La césarienne se déroule au bloc opératoire sous péridurale le plupart du temps (il est rare que la césarienne se déroule sous anesthésie générale). L’anesthésie loco-régionale va ainsi permettre d’insensibiliser la moitié inférieure du corps.

Après avoir été désinfectée, le chirurgien incise la peau à 3 centimètres de l’os du pubis. Un sonde urinaire est aussi placée pour ne pas déranger le chirurgien au cours de l’opération.

En quelques minutes le chirurgien extrait le bébé. Le cordon ombilical est coupé et la sage femme peut enfin présenter à la maman son enfant. La peau est enfin recousue avec des fils ou des agrafes selon la maternité choisie.

Les risques de la césarienne

La césarienne est une opération chirurgicale qui présente peu de risques. Il y a par exemple un risque de lésion des organes voisins de l’utérus (intestin, vaisseaux sanguins), mais cependant c’est un risque exceptionnel.

Le principal risque est un saignement important : la seule solution est ainsi de retirer l’utérus. Heureusement, c’est extrêmement rare.

Après l’intervention, la femme peut être gênée par des douleurs, comme pour toute opération chirurgicale.

L’avantage de la césarienne est ainsi que la mère sera en très bonne forme pour l’arrivée du bébé, car elle aura moins fait d’efforts qu’au cours d’un accouchement par voies basses. La cicatrisation dure de 6 mois à 1 an, il est donc conseillé à la mère d’attendre un petit temps avec d’avoir un autre enfant.

Plus d’informations : cesarienne.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *