08
Jan

Les causes et symptômes des fausses couches

Chaque année, 200 000 femmes sont concernées par une interruption naturelle ou accidentelle de grossesse :

La fausse couche. En moyenne 1 grossesse sur 5 n’arrive pas à son terme. Elle a lieu lors des 6 premiers mois de grossesse, mais la majorité survient avant un mois et demi. Zoom sur ce phénomène qui affecte beaucoup de femmes.

Les causes des fausses couches

Contrairement aux idées reçues, une fausse couche n’est pas génétique : ce n’est pas parce que votre mère en a fait, que vous allez en faire aussi. La plupart des causes des fausses couches sont totalement extérieures à la femme, et la majorité des fausses couches reste inexpliquée.

  • Il n’est pas rare qu’une femme fasse une fausse couche au cours de sa première grossesse. Son utérus n’est pas tout à fait préparé à recevoir un embryon, il l’éjecte ainsi naturellement. Ce phénomène est fréquent et vraiment peu inquiétant : ce n’est pas pour autant que votre prochaine grossesse ne sera pas chanceuse.
  • Le fœtus peut avoir une anomalie génétique (comme par exemple une trisomie, monosomie,…) ou une anomalie cardiaque ou nerveuse et le corps de la femme va expulser l’embryon, le considérant comme un corps étranger.
  • L’utérus, la muqueuse ou le col de l’utérus de la femme peuvent comporter une anomalie, et le fœtus peut glisser.
  • Le corps de la femme peut aussi éjecter un œuf clair : après la fécondation, il n’y a pas d’embryon.
  • La tabac, l’alcool, et une malnutrition font aussi partie des causes des fausses couches. Il est ainsi fondamental que la femme prenne soin de son corps au cours de sa grossesse.

Les symptômes de fausses couches

  • Les saignements, abondants et continus, est le signe le plus courant d’un avortement spontané. Cependant il faut se méfier de ce symptôme : une femme peut avoir des saignements au cours de sa grossesse sans qu’ils ne traduisent une interruption de grossesse.
  • Ces saignements sont parfois accompagnés de douleurs et de crampes, ainsi que de diarrhées et de vomissements. A partir du 3ième ou 4ième mois, la fausse couche peut ressembler à un accouchement : la femme a ainsi des contractions, des saignements et perd les eaux.
  • La disparition des signes de grossesse peut aussi alerter la femme, comme par exemple le dégonflement des seins.

La fausse couche est ainsi un phénomène souvent inexpliqué dont la mère n’est pas responsable. Cependant, cette étape donne à la femme un sentiment de culpabilité, d’échec, de chagrin et de souffrance : elle doit faire le deuil du prénatal. Il est très important qu’elle communique avec ses proches pour ne pas s’enfermer dans sa tristesse, et qu’elle n’oublie pas que ce n’est pas car elle a fait une fausse couche, que la prochaine grossesse ne sera pas chanceuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *