27
Juin

Il fait pipi au lit : que faire ?

Pipi au lit

L’acquisition de la propreté a lieu entre 2 et 3 ans, pour un enfant. Au-delà de 36 mois, il n’est pas rare qu’il continue à faire pipi au lit. Entre sentiment de gêne et inconfort, parents et enfants se retrouvent confrontés à un problème récurrent, au quotidien.

S’il a souvent tendance à partir vers 6 ans, ce phénomène également appelé « énurésie » est pris au sérieux par le corps médical, qui propose des solutions concrètes pour aider l’enfant à sortir de cette spirale infernale.

Une alarme stop pipi pour prévenir l’enfant la nuit

Les causes de l’énurésie sont multiples : le manque de maturation des sphincters (muscles qui contrôlent la vessie), un sommeil trop profond, un changement de rythme ou de mode de vie familiale (déménagement, vacances chez les grands-parents, entrée à l’école maternelle, séparation des parents, arrivée d’un bébé)… Que l’événement soit positif ou négatif, il peut perturber l’enfant et entrainer des fuites au lit récurrentes.

Agir avec un système de carotte et de bâton n’est pas sain pour l’enfant : lui donner une fessée ou une punition peut lui faire ressentir un sentiment d’échec notoire. Le féliciter est suffisant, il n’est pas utile d’acheter une poupée ou une petite voiture, après chaque nuit au sec.

Les parents doivent proposer à l’enfant de l’aide pour que petit à petit, l’énurésie disparaisse. Approuvé par le corps médical, l’alarme stop pipi (non remboursée) a fait ses preuves sur les jeunes enfants.

Comment ce dispositif fonctionne-t-il ? Un capteur d’humidité est placé de manière à déclencher l’alarme, dès que l’enfant commence la miction. Pour arrêter le son, l’enfant est obligé de se lever pour débrancher le capteur et donc aller aux toilettes.

Efficace, l’alarme réveille obligatoirement l’enfant en sommeil profond (voire toute la maisonnée). L’organisme trouve ses repères et prend l’habitude de se lever la nuit, pour faire pipi.

On trouve différents systèmes chez les revendeurs. Il existe des capteurs à placer sur le slip de l’enfant ou comme chez sphere-sante.com, des alèses avec alarme intégrée pour le pipi au lit.

Pour encourager l’enfant, il est possible de mettre en place un calendrier et ajouter une image ou magnet, lors de ses jours sans miction nocturne au lit.

Un traitement médicamenteux pour stopper l’énurésie nocturne

Bon nombre d’enfants sont effrayés par le fait de devoir aller aux toilettes seul, la nuit. En tant que parent, il est important de l’aider en jalonnant le parcours de veilleuses et même de lui mettre un pot à disposition dans sa chambre la nuit, afin qu’il prenne le réflexe de se lever.

L’usage de couche pour la nuit peut être une solution non négligeable pour les parents. Jetable, la couche est d’un grand confort et laisse une sensation d’être sec, tandis que la couche lavable, tout en retenant l’urine, est plus inconfortable. Cette formule est à privilégier, afin qu’il ne mouille pas sa couche de tissu. Toutefois, le port de la couche est souvent perçu comme une régression pour l’enfant. C’est pourquoi il est préférable de ne pas le forcer et lui en proposer une, à enfiler debout.

A partir de 5 ans, l’enfant peut bénéficier d’une prescription médicamenteuse pour éradiquer l’énurésie. L’usage de desmopressine crée une rétention d’eau momentanée, ce qui diminue la production d’urine. La prescription n’est pas anodine et se fait suite à un diagnostic du déficit en hormone antidiurétique. Cette molécule sert surtout à traiter des enfants entre 7 et 10 ans, qui commencent à perdre confiance en eux et qui connaissent des difficultés au niveau social.

Si le médicament existait sous forme de comprimés ou de spray nasal, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a supprimé la forme liquide du produit qui entrainait un risque important de surdosage.
L’action combinée du traitement médicamenteux ainsi que l’alarme stop pipi peut être un bon moyen pour arrêter l’énurésie définitivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *