07
Nov

Qu’est-ce-que le baby blues ?

Baby blues

L’arrivée d’un bébé est un véritable moment de joie : après neuf mois d’attente, les nouveaux parents peuvent enfin le prendre dans leurs bras !

Pourtant, après avoir accouché, les jeunes mamans manifestent parfois des signes de mal-être et de tristesse : c’est le baby blues.

Décryptage de cette dépression périnatale qui touche plus de la moitié des femmes.

Les symptômes du baby blues

La dépression périnatale n’est pas une maladie : il s’agit simplement d’un mal-être intérieur ressenti par la mère avant ou après l’accouchement. La jeune maman n’arrive plus à contrôler ses émotions, est déprimée et instable émotionnellement.

Souvent, elle se sent incompétente et irritable : pleurant à la moindre contrariété, elle se renferme sur elle-même et ne dort plus. Heureusement, cet état est souvent passager : il ne dure que quelques jours et disparaît souvent à la sortie de la maternité.

Si l’instabilité émotionnelle et la déprime de la jeune maman ne se sont pas estompées après quelques mois, il est possible qu’elle souffre de dépression post-partum. Beaucoup plus pénible et invalidante que le baby blues, elle peut durer plusieurs années. Il est alors nécessaire de se faire aider par un professionnel de la santé.

Les causes du baby blues

  • Le plus souvent, la dépression périnatale est due aux hormones. Les taux de progestérone et d’œstrogène sont très élevés pendant la grossesse : après la naissance d’un bébé, ils chutent considérablement. Et cet effondrement peut facilement chambouler l’état psychologique de la jeune maman.
  • Les bouleversements physiques engendrés par l’accouchement peuvent également être la source d’une dépression périnatale. Donner naissance à un enfant est angoissant, éprouvant et stressant : des tensions trop importantes peuvent engendrer un véritable mal-être.
  • Il faut aussi prendre en compte les bouleversements psychologiques engendrés par la naissance. La nouvelle maman peut avoir du mal à se reconnaître : elle n’est plus la même femme, puisqu’elle a un enfant. Et elle peut avoir besoin de temps pour prendre conscience de son nouveau statut de mère. Cette perte de repères s’accompagne souvent de la peur d’être une mauvaise mère et de ne pas bien s’occuper de son bébé.

Sortir du baby blues

La dépression périnatale ne dure que quelques jours, mais il est préférable que la jeune maman soit comprise et entourée pendant cette période difficile. Cela lui permettra de prendre plus rapidement ses repères dans sa nouvelle vie de maman et de ne pas développer une dépression post-partum.

  • La nouvelle maman doit se reposer : la présence du père est donc nécessaire pendant cette période. Il doit essayer de faire la cuisine et le ménage plus que d’habitude : la jeune mère doit récupérer psychologiquement et physiquement. Les mères célibataires peuvent demander de l’aide à leur famille ou à leurs amis.
  • La nouvelle maman doit être écoutée par son entourage : parler de ses émotions à sa famille ou à son médecin permet de recevoir des conseils, de dédramatiser et de mieux gérer la situation.
  • La jeune mère ne doit pas se renfermer sur elle-même. Pendant cette période, il faut qu’elle reste au contact de son bébé, de sa famille et de ses amis.

Une réponse à Qu’est-ce-que le baby blues ?

  1. La présence du père est très importante. Il se doit d’être vigilant sur ses 2 bouts de choux 😉 La communication est très importante comme vous le soulignez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *