13
Sep

L’utilisation du forceps

forceps

Le forceps est un instrument composé de deux grandes cuillères réunies et articulées.

Il est utilisé à la fin de l’accouchement lorsque le fœtus est dans le bassin de la mère. Son rôle est de dégager la tête du bébé et d’accélérer son extraction.

Zoom sur cette technique souvent appréhendée par les futures mamans.

Quand utiliser le forceps ?

L’utilisation du forceps nécessite que 3 conditions soient réunies : le bébé doit être engagé dans le bassin, la dilatation du col de l’utérus doit être complète (10 centimètres) et la poche des eaux doit être rompue.

Le forceps est utilisé dans certaines situations :

  • si le bébé ne progresse plus dans le bassin maternel, c’est à dire que les contractions sont inefficaces
  • lorsque le bébé a du mal à sortir du bassin
  • si la mère ou le bébé sont fatigués (par exemple si le fœtus a un problème au niveau de son rythme cardiaque, il faut le sortir rapidement)

Le principe de l’utilisation du forceps

L’utilisation du forceps nécessite l’intervention d’un gynécologue obstétricien : une sage femme n’est pas formée pour pratiquer cet acte.

Entre deux contractions, les deux grandes cuillères lubrifiées qui composent le forceps sont insérées dans le vagin de la mère et son placées de chaque côté de la tête du fœtus sans la comprimer. Le médecin tire et oriente le bébé vers l’extérieur.

Le forceps, utilisé sous péridurale n’est pas douloureux, mais simplement désagréable. Si la future mère n’est pas sous péridurale, elle sera sous anesthésie locale ou générale.

Les risques du forceps

L’utilisation du forceps n’est pas dangereuse du tout : bien au contraire, son rôle est de sauver la vie du fœtus. Certains nouveaux nés peuvent avoir des lésions après l’accouchement comme par exemple quelques marques sur le visage. Cependant elles disparaissent quelques jours après la naissance.

Le risque de l’utilisation du forceps est la pratique de l’épisiotomie : on pratique une incision du périnée pour éviter une déchirure. Ensuite, la mère aura quelques jours pour se remettre de cet acte. Mais en soi, le forceps ne comprend pas de risques.

L’utilisation du forceps permet ainsi d’aider à la mère a extraire l’enfant. C’est une technique souvent impressionnante pour les mères, mais elle n’est cependant pas douloureuse (simplement désagréable).

Pour aller plus loin : Forceps ou ventouse obstétricale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *