16
Déc

L’endométriose : symptômes, remède et infertilité

endometriose

L’endométriose est une maladie trop souvent ignorée : les femmes mettent en moyenne 6 à 10 ans pour obtenir un bon diagnostic.

Concernant près d’une femme sur 10, l’endométriose se manifeste par des douleurs violentes pelviennes, des règles abondantes et peut même entraîner une infertilité.

Ni son origine ni son remède ne sont déterminés à ce jour, seules plusieurs hypothèses ont été avancées.

L’endométriose : qu’est ce que c’est ?

L’endomètre est la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus. A chaque cycle menstruel, une grande partie de l’endomètre est évacué avec les menstruations.

L’endométriose est une maladie caractérisée par la formation de l’endomètre en dehors de la cavité utérine. Cette muqueuse peut se former par exemple dans les trompes de Fallope, dans le vagin, au niveau des ovaires, etc.

Le tissus endométrial se forme peu importe où il est dans le corps. Lors des menstruations, il saigne chaque mois, comme s’il était situé au niveau de la muqueuse utérine.
Cependant le sang et les cellules endométriales qui se détachent n’ont pas d’issue vers l’extérieur du corps et vont entraîner des lésions et des kystes, à l’origine de douleurs intenses.

Symptômes et remèdes

Une endométriose se manifeste à travers différents symptômes :

  • des douleurs au bas ventre : ces douleurs sont difficiles à distinguer des crampes menstruelles
  • des douleurs accentuées au moment d’uriner, lorsque les mouvements intestinaux sont perturbés et au moment des rapports sexuels.
  • des difficultés à tomber enceinte
  • une fatigue, dépression ou une irritabilité
  • des pertes brunâtres
  • du sang dans l’urine
  • du sang dans les selles

Ni les causes ni les remèdes n’ont été trouvés, malgré des hypothèses émises. On constate cependant que deux situations peuvent réduire les symptômes : la ménopause et la grossesse.

L’endométriose et l’infertilité

Plus d’une femme sur 3 étant infertile découvre qu’elle est atteinte d’endométriose.
Ces femmes sont ainsi infertiles à cause d’un problème mécanique : des lésions peuvent par exemple gêner la mobilité normale des trompes et des ovaires.

L’endométriose qui touche les trompes de Fallope et les ovaires est celle qui handicape le plus pour procréer : en effet, pour qu’il y ait fécondation, les trompes se mettent en mouvement pour faire descendre l’ovule qui a fécondé dans la cavité utérine.
La principale solution ainsi proposée aux femmes infertiles à cause de l’endométriose est la FIV.

L’endométriose est ainsi une maladie qui touche beaucoup de femmes et qui risque de provoquer une infertilité. Cependant, grâce aux évolutions de la médecine, une FIV peut résoudre ce problème.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *