01
Avr

Le déclenchement de l’accouchement : pouvoir décider de la date de naissance de l’enfant

Pour certains cette méthode « non naturelle » est une aberration, pour d’autre elle représente un véritable progrès de la médecine.

Il est possible de déclencher l’accouchement pour raisons de convenances personnelles (obligations professionnelles du conjoint, garde des autres enfants, fatigue maternelle, ou même proposition de l’obstétricien avant qu’il ne parte en congés).

En 2003 un accouchement sur 5 est déclenché, et ce chiffre n’a cessé d’augmenter. Mais comment se passe le déclenchement de l’accouchement ? Quels sont les risques ?

Les techniques de déclenchement

Il existe deux méthodes de déclenchement :

  • La première consiste à diffuser de l’ocytocine, hormone produite naturellement par le corps, qui entraîne les contractions du travail. Cette méthode est choisie dans le cas où le col est un peu ouvert. Il est habituel d’y associer un anesthésiant pour atténuer la douleur des contractions. La péridurale est ensuite proposée lorsque les contractions deviennent très fréquentes, car le déclenchement provoque un travail beaucoup plus douloureux.
  • Autre hormone, la prostaglandine est utilisée sous forme de gel ou de tampon. Si le col est fermé, donc si les conditions sur défavorables à un accouchement, on applique le  gel sur le col de l’utérus. Dans ce cas, l’accouchement peut être plus long, c’est-à-dire 2 à 3 jours. Si la prostaglandine ne suffit pas, on peut avoir recours à la perfusion d’ocytocine.

Les risques du déclenchement de l’accouchement

Cet accouchement peut être vécu comme un phénomène artificiel, et certaines maternités s’y  opposent : elles considèrent que la prise de risque d’un déclenchement de convenance n’est pas justifiée.
Les patientes doivent être informées des risques d’échec : il se peut que le col ne se dilate pas. Compte tenu des contractions qui vont survenir, il est probable que le rythme cardiaque du bébé présente des anomalies, qui dans certains cas peut conduire à pratiquer une césarienne en urgence. De plus, la césarienne n’est pas un acte chirurgical dénué de risques.

Il est très important que les futurs parents mettent en balance les critères qui motivent leur décision. Même si savoir la date d’accouchement permet aux parents de s’organiser et d’être sereins, il ne faut pas oublier que ce déclenchement comporte des risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *